Brèves Observations Sur L’arrêt De La Cour Internationale De Justice Du 17 Mars 2016, En L’affaire Des Violations Alléguées De Droits Souverains Et D’espaces Maritimes Dans La Mer Des Caraïbes (Nicaragua C. Colombie). Revue Générale De Droit International Public, 2016-2

Pierre-Francois Laval

Resumen


L’affaire des Violations alléguées de droits souverains et d’espaces maritimes dans la mer des Caraïbes promettait d’être historique (voir pour une analyse des circonstances de l’affaire avant le prononcé de l’arrêt du 17 mars 2016, G. Vidigal, « Compliance Adjudication at the ICJ – The Alleged Violations Case », EJIL: Talk !, 26 janvier 2016). Voilà plus de soixante ans que la Cour internationale de Justice n’avait pas été saisie d’une demande mettant directement en cause l’exécution de l’un de ses arrêts ! L’initiative prise en ce sens par le Nicaragua trouve son origine dans les vives réactions suscitées par l’arrêt du 19 novembre 2012 (Différend territorial et maritime (Nicaragua c. Colombie), CIJ Rec. 2012, pp. 624-720), que les termes utilisés par le juge Abraham dans son opinion individuelle laissaient d’ailleurs parfaitement présager1. Rappelons que dix jours à peine après le prononcé de l’arrêt, le Président Juan Manuel Santos décidait de retirer la Colombie du Pacte de Bogota de 1948 afin de ne plus s’exposer aux jugements de la Cour de La Haye. Le 10 septembre de l’année suivante, il déclarait « non applicable » l’arrêt de la Cour sur le fondement de la Constitution colombienne qui impose la conclusion d’un traité pour toute modification des frontières. Ces prises de position s’accompagneront d’une série d’évènements que la requête nicaraguayenne, déposée le 26 novembre 2013, présentait tout à la fois comme une violation des droits souverains et des espaces maritimes que la Cour lui avait reconnus dans son arrêt du 19 novembre 2012, et comme un manquement à l’obligation de s’abstenir de recourir à la menace ou à l’emploi de la force.

Texto completo:

PDF (Français (France))


DOI: https://doi.org/10.15174/cj.v7i14.288

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.


Copyright (c) 2018 Pierre-Francois Laval

Licencia de Creative Commons
Este obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento-NoComercial-CompartirIgual 4.0 Internacional.


 





 


Ciencia Jurídica aparece en

............................................................................................................................................................................................................

                          

 

Ciencia Jurídica, Año 7, no. 14, julio-diciembre 2018, es una publicación semestral editada por la Universidad de Guanajuato, a través de la División de Derecho, Política y Gobierno, Departamento de Derecho, Lascuráin de Retana núm. 5, 3er. piso. Zona Centro, C.P. 36000, Guanajuato, Gto., Tel. (01) 473 73 20006, ext. 3099, www.cienciajuridica.ugto.mx, revistacienciajuridica@ugto.mx, Editor responsable: Julio César Kala. Reserva de Derechos al Uso Exclusivo: 04-2017-011015315300-203, ISSN: 2007-6142, ambos otorgados por el Instituto Nacional del Derecho de Autor. Responsable de diseño y de la última actualización de este número: Eduardo Martín del Campo Ramos. Lascuráin de Retana núm. 5, 4to. piso. Zona Centro, C.P. 36000, Guanajuato, Gto., Tel. (01) 473 73 20006, ext. 5016, fecha de última modificación, 1 de julio de 2018. El  contenido de los artículos publicados es responsabilidad de cada autor y no reflejan necesariamente la postura del editor ni de la publicación, se autoriza la reproducción total o parcial del contenido e imágenes, con fines  académicos y  de investigación, citando invariablemente la fuente, sin alterar el contenido y dando el crédito a los autores.